-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Armorial des Maréchaux de France Armorial des communes de France Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes situées juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.
Pour rappel aussi, au cumul de l'ensemble des blogs, j'essaie de publier au moins 10 nouveaux messages par jour.

vendredi 29 juillet 2011

Mariage à Edimbourg

A l'occasion du mariage de Zara Phillips, MBE, petite-fille de la Reine Elizabeth et treizième dans l'ordre de succession à la couronne britannique, avec Mike Tindall, MBE, un petit rappel des armoiries de la jeune femme.
Zara Phillips

Grand-Duché de Bade

C'est dès le XIIe siècle que débute l'histoire du Margraviat de Bade et de la Maison princière de Zähringen. Au gré des héritages et successions, il connaîtra une série de découpage et regroupement. Les deux territoires principaux vont bientôt être les Margraviats de Bade-Bade (Baden-Baden) et de Bade-Durlach (Baden-Durlach). En 1771, la branche de Bade-Bade s'éteint permettant le regroupement de l'ensemble du Margraviat. En 1803, à la faveur des guerres de la Révolution française, le Margraviat de Bade est élevé au rang d'Electorat de Bade. Il ne conservera cependant pas longtemps ce titre, le Saint-Empire disparaissant dès 1806. A cette même époque, Bade adhère à la Confédération du Rhin et se trouve élevé au rang de Grand-Duché de Bade. En 1815, il adhère à la Confédération germanique et en 1871 à l'Empire allemand. Il présente alors l'un des régimes démocratiques les plus avancés d'Europe et conservera des Grands-Ducs souverains jusqu'en 1918. Son territoire couvrait pratiquement toute la partie occidentale de l'actuel Land de Bade-Wurtemberg.
Voici le drapeau (modèle 1891), les armoiries et la cocarde militaire de ce Grand-Duché.

Grand-Duché de Bade

Provinces de France - Franche-Comté

Le blasonnement des armoiries de Franche-Comté est : d’azur, semé de billettes d’or, au lion du même, armé, et lampassé de gueules, brochant sur-le-tout.
Ces armoiries sont celles des anciens Comtes Palatins de Bourgogne depuis Othon IV, Comte de Bourgogne vers 1279, tandis que ses prédécesseurs, tout au moins ceux de la maison d’Andechs-Méranie, portaient pour armoiries "de gueules, à l’aigle d’argent".
Jusqu’alors située dans la mouvance de l’Empire, le Comté de Bourgogne intègre le Royaume de France en 1678 par le traité de Nimègue. A cette occasion de nouvelles armes lui furent attribuées d’office, à savoir écartelé 1 et 4, de sable, à la fasce d’or ; 2 et 3, d’or, au pal de sable, cependant, ces armoiries totalement déconnectées de l’histoire comtoise ne furent jamais utilisées, les très belles armes au lion poursuivant fort heureusement leur représentation de la nouvelle province.
Comté de Bourgogne ancien

Franche-Comté - Comté de Bourgogne
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Vous pouvez m'aider
Si j'en crois Wikipedia, il semble que l'Ordre de l'Aigle Noir de Prusse (Hohe Orden vom Schwarzen Adler) n'a compté que 407 récipiendaires entre 1701 et 1918. Si cette information est exacte, un tel nombre de personnages serait compatible avec une publication sur le présent blog, à la manière de ce que je fais actuellement pour la Toison d'Or ou encore la Jarretière.
En conséquence, je suis à la recherche d'une liste complète et chronologique des titulaires de cet ordre (cette liste pourra être en français, en allemand, en anglais ou en toute autre langue).
Merci d'avance de votre aide.

PS 1 : les premières informations collectées (merci aux nombreux contributeurs) laissent penser que le nombre de 407 concerne exclusivement ceux des chevaliers qui furent reçus avec collier, le nombre global de chevaliers étant significativement plus important. Pour autant, je recherche toujours une liste exhaustive des chevaliers, au moins celle des 407 récipiendaires du collier. J'ai obtenu une liste qui semble complète, jusqu'en 1851, il paraît qu'une autre liste exhaustive existe des origines à 1901 (je l'a recherche d'autant plus qu'elle pourrait être armoriée).

PS 2 : il semble qu'une liste des 407 détenteurs du collier ait été publiée dans un ouvrage intitulé "Die Ketten des Preussischen Hohen Ordens vom schwarzen Adler 1701-1918" de P. Sauerwald et E. Schuberski. Si une personne y avait accès, merci de penser à moi.

PS 3 : l'ouvrage de 1901 dans lequel figureraient les armoiries des 1129 chevaliers, avec ou sans colliers, créés à cette date, est intitulé "Die Ritter des Königlich Preussischen Hohen Ordens vom Schwarzen Adler und ihre Wappen (1701–1901)" par R. Stillfried-Alcántara. Merci de penser à moi si l'un de vous y avait accès.

PS 4 : grâce à la grande générosité de l'un d'entre vous, je dispose maintenant de l'ouvrage de 1901. Une grande partie de la ressource documentaire nécessaire à la publication d'un futur armorial est donc réunie. Ne manquent plus maintenant que des informations sur la période 1901-1918 pour envisager un armorial vraiment complet.

Contact

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL