-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.
 

lundi 11 juin 2012

Les Neuf Preux, un idéal de chevalerie : Godefroy de Bouillon (2nde partie)

Godefroy de Bouillon (~1061-1100), aristocrate franc, homme de guerre fut l'un des principaux chefs de la première croisade. Il naquit peut-être à Baisy, près de Genappe,en Belgique  mais on parle aussi de Boulogne, en France, vers 1061. En 1082, il fut nommé duc de Basse-Lorraine* par l'empereur Henri IV, pour lequel il avait guerroyé, et il fit de Bouillon, dans les Ardennes, sa capitale. En 1095, il fut, avec ses frères Baudoin et Eustache, l'un des premiers à se croiser après l'appel du pape Urbain II, et conduisit une armée de milliers de volontaires venus des provinces de la Meuse et du Rhin. Pour financer sa mission, il vendit ses possessions ardennaises au Prince-Évêque de Liège. À son arrivée à Constantinople en décembre 1096, il refusa de prêter serment à l'Empereur byzantin Alexis Ier Comnène, s'estimant vassal du seul empereur germanique. En 1099, il participa au siège et à la prise de Jérusalem. Vainqueur, il se vit offrir le titre de roi de Jérusalem, mais le refusa pour réserver les droits de l'Église sur le nouvel État latin et préféra gouverner avec le titre d'« Avoué du Saint-Sépulcre ». En août 1099, il défit à Ascalon (aujourd'hui Ashkelon, en Israël) les égyptiens qui avaient mené une attaque sur Jérusalem. Il mourut en 1100 après une expédition sur Damas de façon inexplicable, peut-être empoisonné. Son épopée a été relatée par Guillaume de Tyr, quelques décennies après sa mort, et illustrée par de magnifiques enluminures au XIVe siècle.

(*) Pour expliquer les brisures et augmentations détaillées ci-dessous , il faut se représenter qu'à l'époque : le Duché de Basse-Lorraine ou Basse-Lotharingie plus exactement, au sein de l'Empire germanique, c'était jusqu'à la fin du XIIe siècle et son éclatement, un immense territoire couvrant les trois quarts de la Belgique , le sud des Pays-Bas et la Rhénanie allemande actuels.


Pour terminer l'exploration de ce thème, voici le second volet pour le troisième nommé des Trois Preux Chrétiens :
Godefroy de Bouillon

Deuxième type de représentation : écu parti ou écartelé de la croix du Royaume
 de Jérusalem et des armes du duché de Bouillon (de gueules à la fasce d'argent)

Détail (incomplet, malheureusement)
d'une tapisserie rhénane (~1480-1490) - Bâle (Suisse)


L'Histoire des Neuf Preux... (extrait)
manuscrit fr. 12598 - BNF



-o-
Variante n°1 : les armes de Bouillon sont chargées de rais d'escarboucle (mi-parties),
 une particularité des hérauts médiévaux de représenter des ferrures de métal des boucliers
 en les intégrant de façon stylisée au blason dans les armoriaux  ;
 exemple le plus célèbre : le blason du Duché de Clèves.

Manuscrit cod. A 45 (extrait)
Burgerbibliothek - Berne (Suisse)



Armorial Sammelband (Bavière)
  5e livre du manuscrit


Gravure du Maître aux Banderoles (extrait)
origine : Pays-Bas / British Museum - Londres



-o-
Variante n°2 : les armes de Bouillon sont elles-mêmes
 coupées avec celles du Comté de Boulogne
(d'or à trois tourteaux de gueules)
 en référence aux armes apocryphes de son père le Comte Eustache II de Boulogne :

Les Trois Preux Chrétiens - gravure sur bois (extrait)
réf. : EA-16 / BNF



-o-
Troisième type de représentation : écu parti ou écartelé
de la croix du Royaume de Jérusalem et
des armes du duché de Brabant
(de sable au lion d'or / d'argent, par erreur ,
armé, lampassé de gueules).

Armorial Sammelband (Bavière)
1er livre du manuscrit



Gravure de Hans Burgkmair (~1516/1519) - détail
Hzg Anton Ulrich Museum - Braunschweig (Allemagne)



-o-
Variante n°1 : les armes du Brabant seules.

Armorial de l'Abbé Ulrich Rösch (1480)
Abbaye de St.Gall (Suisse)


Variante n°2 : les armes du Brabant écartelées avec celles
du duché de Limbourg (d'argent au lion de gueules).
C'est-à-dire tout simplement l'écartelé porté par les Ducs de Brabant
depuis le XIIIe siècle.

Ingeram Codex (Autriche)


Troisième type de représentation : écu parti  de la croix du Royaume de Jérusalem et
des armes du comté de Hainaut (mi-parti, coupé d'or au lion de sable et d'or au lion gueules).

Manuscrit BSB-Cod.icon.392 (extrait)
BSB Munich - Bavière


-o-
Enfin, pour terminer  : les traditionnels cas atypiques des armoriaux bavarois :
d'azur à trois fleurs de lis d'argent :

Armorial Wernigeroder (Allemagne)


Armorial de Grünenberg (Allemagne)



Participation amicale et rédacteur : Herald Dick


Photo du haut :  Die Neun Gute Helden (Les Neuf Preux) - fin XIVe siècle
sculptures ornant la Salle de la Hanse de l'ancien Hôtel de Ville de Cologne ( Allemagne)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL