-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Armorial des Maréchaux de France Armorial des communes de France Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes situées juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.
Pour rappel aussi, au cumul de l'ensemble des blogs, j'essaie de publier au moins 10 nouveaux messages par jour.

lundi 23 avril 2012

Empereurs et Impératrices d'Allemagne - Guillaume (Wilhelm) Ier de Hohenzollern

Guillaume (Wilhelm) Ier de Hohenzollern est le fils de Frédéric Guillaume (Friedrich Wilhelm) III de Hohenzollern, Roi de Prusse et de Louise de Mecklembourg, Princesse de Mecklembourg-Strélitz. Il est le frère de Frédéric Guillaume (Friedrich Wilhelm) IV de Hohenzollern, Roi de Prusse.

Guillaume Ier (Wilhelm) de Hohenzollern
(Berlin, 22 mars 1797 - Berlin, 9 mars 1888)
Prince de Prusse
Régent de Prusse (1858),
puis Roi de Prusse (1861)
Duc de Saxe-Lauenbourg (1864 - en union personnelle jusqu'en 1876)
Empereur allemand (1871)


Il s'est marié avec :
(1829) Augusta Wettin


Augusta Wettin
(Weimar, 30 septembre 1811 - Berlin, 7 janvier 1890)
Duchesse de Saxe, Princesse de Saxe-Weimar-Eisenach
Princesse consort de Prusse (1829),
puis Reine consort de Prusse (1861)
et Impératrice consort allemande (1871),
puis Reine douairière de Prusse (1888)
et Impératrice douairière allemande (1888)


Les Neuf Preux, un idéal de chevalerie : Alexandre le Grand (1ère partie)


Le thème des Neuf Preux apparaît sous la plume du Lorrain Jacques de Longuyon en 1312 dans les Voeux du Paon, un roman de chevalerie écrit en vers.  L'auteur du roman regroupe parmi ses personnages des héros nés à des époques très différentes : trois personnages de l'Antiquité grecque et romaine (Hector, Alexandre le Grand et Jules César),  trois personnages de la Bible (Josué, David et Judas Maccabée), et trois personnages incarnant le merveilleux chrétien du Moyen âge (Arthur, roi de Bretagne, Charlemagne, et Godefroy de Bouillon, héros de la 1ère Croisade). Les Neuf Preux incarnent l'idéal chevaleresque entre le XIVe et le XVIIe siècles. La tradition leur attribue des armoiries. Les hérauts d'armes, enlumineurs et un grand nombre d'artistes les ont représentés massivement dans tous les arts et à toutes les époques..


Poursuivons l'exploration du thème ,
voici le second nommé des Trois Preux Païens :
Alexandre le Grand

Selon les époques, et les pays d'origine
il existe plusieurs blasonnements différents.
Rien ne permet d'affirmer que telle figure est la bonne,
car par essence, ce sont des armoiries imaginaires...

Première représentation , présente plutôt dans les pays latins:
 le lion assis sur le trône, tenant une hache d'armes. 
Une configuration qui rappelle celle d'Hector, vue dans le
 premier volet précédent et porte souvent à confusion ...

Fresque du château de
 Manta (Italie) - détail


Le Triomphe des Neuf Preux (extrait) - manuscrit BNF-Arsenal (1487)


Manuscrit cod. A 45 (extrait)
Burgerbibliothek - Berne (Suisse)



O Livro do Armeiro Mor (Portugal - 1509)


Armorial Sammelband (Bavière) 
5e livre du manuscrit

 
Les Trois Preux Païens - gravure sur bois (extrait)
réf. : EA-16 / BNF


-o-
toujours la même figure , mais contournée :

 L'Histoire des Neuf Preux... (extrait)
manuscrit fr. 12598 - BNF



Participation amicale de Herald Dick

Provinces d'Italie - Bellune (BL)

Bellune (Belluno - BL)


France - Ancien Régime - Infanterie de Ligne - Boulonnais

Lignage
1684 : Création : Régiment de Boulonnais (Boulonnois)
1791 : 79e Régiment d'Infanterie de Ligne
1793 : Réformé : 1er Bataillon => 145e Demi-Brigade d'Infanterie de Bataille
                       2nd Bataillon => 146e Demi-Brigade d'Infanterie de Bataille


 Drapeau colonel


Drapeau d'ordonnance


Retrouvez la liste complète des régiments d'infanterie de ligne français existant en 1789.



Archevêques de Toulouse - Etienne Charles de Loménie de Brienne

Etienne Charles de Loménie de Brienne
(Paris, 19 octobre 1727 – Sens, 19 février 1794)
Abbé de Basse-Fontaine (1759), de Moissac (1775), de Moreilles, de Saint-Wandrille (1785),
de Saint-Ouen de Rouen (1787), de Corbie (1788), du Mont-Saint-Michel
Membre de l’Académie Française (1770)
Chef du Conseil Royal des Finances (1787), Principal Ministre (1787)
Evêque de Condom (1760),
puis Archevêque de Toulouse (1763),
puis Archevêque de Sens (1788),
puis Evêque constitutionnel de l’Yonne (1791)
Cardinal-Prêtre (1788)

Royaume de Madagascar

Depuis au moins le XVe siècle, le Royaume d'Emyrne, dit aussi Royaume Merina, occupe l'essentiel du plateau central de l’ile de Madagascar. Organisée depuis le XVIIe siècle autour d'Antananarivo, après une série de partages et réunifications, les souverains merinas vont progressivement conquérir et unifier l'ensemble du territoire malgache.
Du coup, en 1810, l'Angleterre reconnaît à Radama Ier, jusqu'alors Roi merina d'Antananarivo (Tananarive), le titre de Roi de Madagascar. La dynastie continuera de régner sur l'île jusqu'à la fin du XIXe siècle, tentant de préserver l'indépendance de l'île, malgré les visées coloniales anglaises et françaises.
En 1885, un protectorat français finit par être imposé à la Reine Ravanalo III. Au départ, peu appliqué, la poussée coloniale française s'accentue toutefois progressivement. En 1895, une expédition militaire française débarque à Majunga. Après une guerre, où le terrain se montrera au final plus hostile que l'ennemi (25 morts par combat mais presque 6000 morts par maladie, essentiellement paludisme, côté français), Antanarivo est occupée et le 18 janvier 1896 la Reine est contrainte de reconnaître la "prise de possession" française du pays, qui dès le 6 août de la même année sera déclaré "Colonie française".
Le 28 février 1897, Ravanalo III est arrêtée, avant d'être exilée, et dès le lendemain la monarchie est abolie, mettant ainsi fin au Royaume de Madagascar.
Au moment de sa disparition, le Royaume de Madagascar utilisait le drapeau et les armoiries suivants :

Royaume de Madagascar
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Vous pouvez m'aider
Si j'en crois Wikipedia, il semble que l'Ordre de l'Aigle Noir de Prusse (Hohe Orden vom Schwarzen Adler) n'a compté que 407 récipiendaires entre 1701 et 1918. Si cette information est exacte, un tel nombre de personnages serait compatible avec une publication sur le présent blog, à la manière de ce que je fais actuellement pour la Toison d'Or ou encore la Jarretière.
En conséquence, je suis à la recherche d'une liste complète et chronologique des titulaires de cet ordre (cette liste pourra être en français, en allemand, en anglais ou en toute autre langue).
Merci d'avance de votre aide.

PS 1 : les premières informations collectées (merci aux nombreux contributeurs) laissent penser que le nombre de 407 concerne exclusivement ceux des chevaliers qui furent reçus avec collier, le nombre global de chevaliers étant significativement plus important. Pour autant, je recherche toujours une liste exhaustive des chevaliers, au moins celle des 407 récipiendaires du collier. J'ai obtenu une liste qui semble complète, jusqu'en 1851, il paraît qu'une autre liste exhaustive existe des origines à 1901 (je l'a recherche d'autant plus qu'elle pourrait être armoriée).

PS 2 : il semble qu'une liste des 407 détenteurs du collier ait été publiée dans un ouvrage intitulé "Die Ketten des Preussischen Hohen Ordens vom schwarzen Adler 1701-1918" de P. Sauerwald et E. Schuberski. Si une personne y avait accès, merci de penser à moi.

PS 3 : l'ouvrage de 1901 dans lequel figureraient les armoiries des 1129 chevaliers, avec ou sans colliers, créés à cette date, est intitulé "Die Ritter des Königlich Preussischen Hohen Ordens vom Schwarzen Adler und ihre Wappen (1701–1901)" par R. Stillfried-Alcántara. Merci de penser à moi si l'un de vous y avait accès.

PS 4 : grâce à la grande générosité de l'un d'entre vous, je dispose maintenant de l'ouvrage de 1901. Une grande partie de la ressource documentaire nécessaire à la publication d'un futur armorial est donc réunie. Ne manquent plus maintenant que des informations sur la période 1901-1918 pour envisager un armorial vraiment complet.

Contact

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL