-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Armorial des Maréchaux de France Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes situées juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.
Pour rappel aussi, au cumul de l'ensemble des blogs, j'essaie de publier jusqu'à 10 nouveaux messages par jour.

dimanche 6 janvier 2013

Villes décorées de la Légion d'Honneur - Abbeville

Abbeville
Ville du département de la Somme
Décorée de la Légion d'Honneur le 2 juin 1948

2 commentaires:

  1. Arnaud,
    Bonne année d'abord, et toutes mes félicitations pour ce site que je vais visiter presque quotidiennement.
    Au sujet d'Albert, bien que le lion couronné soit parfois utilisé (je pense par confusion avec les armes des princes d'Albert de Luynes ?), la commune fait un usage exclusif d'un autre blason, qui est burelé d'argent et de gueules. C'est celui qu'on trouve, au 19e siècle déjà, sur les documents officiels et sur les monuments de la ville, comme au fronton de la mairie. L'accompagnent les habituelles branches de chêne et de laurier, une couronne murale, mais aussi une ancre, dont la trabe est d'azur semée de fleurs de lis d'or. (sur le site http://www.letempsdesherauts.com/t811-albert-somme , il y a une belle reproduction d'une médaille de la ville de 1898 qui montre ces ornements extérieurs). La devise "vis mea ferrum" (ma force est dans le fer) est une allusion à l'industrie locale. A votre défense, les armes au lion sont parfois données comme "varante".
    Par ailleurs, et rien à voir sinon que ça concerne encore la Somme : Mgr Géry Leuliet, comme vous le laissez justement deviner, vit effectivement encore : il est même le doyen des évêques du monde, et c'est lui qui m'a confirmé !
    Amitiés,
    Jacqes Dulphy

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ces infos. Le dessin est corrigé.
    En fait, ce n'est pas une confusion avec les armes de la famille Albert de Luynes, mais bien une modification d'armoiries.
    Comme vous le savez évidemment, la ville s'appelait initialement "Ancre" (alias Encre). Après la chute de Concini, le fameux "Maréchal d'Ancre", le Marquisat d'Ancre fut accordé à l'auteur principal de cette chute, le Duc de Luynes. La ville, siège du Marquisat d'Ancre fut alors rebaptisée "Albert", du nom du patronyme de son nom propriétaire, ainsi que pour faire oublier Concini.
    Du coup, il est intéressant de noter que la commune réutilise les armes de l'époque où elle s'appelait encore "Ancre", tout en ayant conservé le nom "Albert". Un amusant raccourci héraldico-historique.
    Merci encore de votre aide.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Vous pouvez m'aider
Si j'en crois Wikipedia, il semble que l'Ordre de l'Aigle Noir de Prusse (Hohe Orden vom Schwarzen Adler) n'a compté que 407 récipiendaires entre 1701 et 1918. Si cette information est exacte, un tel nombre de personnages serait compatible avec une publication sur le présent blog, à la manière de ce que je fais actuellement pour la Toison d'Or ou encore la Jarretière.
En conséquence, je suis à la recherche d'une liste complète et chronologique des titulaires de cet ordre (cette liste pourra être en français, en allemand, en anglais ou en toute autre langue).
Merci d'avance de votre aide.

PS 1 : les premières informations collectées (merci aux nombreux contributeurs) laissent penser que le nombre de 407 concerne exclusivement ceux des chevaliers qui furent reçus avec collier, le nombre global de chevaliers étant significativement plus important. Pour autant, je recherche toujours une liste exhaustive des chevaliers, au moins celle des 407 récipiendaires du collier. J'ai obtenu une liste qui semble complète, jusqu'en 1851, il paraît qu'une autre liste exhaustive existe des origines à 1901 (je l'a recherche d'autant plus qu'elle pourrait être armoriée).

PS 2 : il semble qu'une liste des 407 détenteurs du collier ait été publiée dans un ouvrage intitulé "Die Ketten des Preussischen Hohen Ordens vom schwarzen Adler 1701-1918" de P. Sauerwald et E. Schuberski. Si une personne y avait accès, merci de penser à moi.

PS 3 : l'ouvrage de 1901 dans lequel figureraient les armoiries des 1129 chevaliers, avec ou sans colliers, créés à cette date, est intitulé "Die Ritter des Königlich Preussischen Hohen Ordens vom Schwarzen Adler und ihre Wappen (1701–1901)" par R. Stillfried-Alcántara. Merci de penser à moi si l'un de vous y avait accès.

PS 4 : grâce à la grande générosité de l'un d'entre vous, je dispose maintenant de l'ouvrage de 1901. Une grande partie de la ressource documentaire nécessaire à la publication d'un futur armorial est donc réunie. Ne manquent plus maintenant que des informations sur la période 1901-1918 pour envisager un armorial vraiment complet.

Contact

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL