-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.
 

lundi 31 décembre 2012

Evêques d'Amiens - René François Renou

René François Renou
(Bourgueil, 2 décembre 1844 - Encalat, 1er mars 1920)
Archiprêtre d'Amboise (1886)
Evêque d'Amiens (1893),
puis Archevêque de Tours (1896),
puis Archevêque titulaire d'Apamée, émérite de Tours (1913)


2 commentaires:

  1. Pierre-Yves Guilain31 décembre 2012 à 09:37

    Je présume que c'est le contraire : c'est à Amiens que saint Martin, alors centurion en garnison dans la ville, aurait partagé son manteau. Un bas-relief représente la scène sur un mur du Palais de Justice d'Amiens, bâti à la place d'une église, elle-même construite à la "porte aux Jumeaux" où le fait se serait déroulé.
    Il se peut que Mgr Renou ait adopté ces armes pour évoquer la coïncidence qui l'a fait affecter dans les deux villes "martiniennes" de Tours et Amiens.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, je n'y avais pas fait attention. Comme pour moi Saint Martin était d'abord Evêque de Tours, je ne me souvenais plus que le partage du manteau avait eu lieu alors qu'il était à Amiens.
    Du coup, je crois effectivement probablement que l'adoption de ces armes datent bien de l'époque d'Amiens et que le hasard (ou la réalisation d'un souhait exprimé) par son transfert à Tours n'a fait que confirmer ce choix d'armoiries.
    Merci de votre aide.

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL