-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.
 

Contact

Avant de poster un commentaire, pensez à consulter la FAQ du blog. La réponse à votre question y figure peut-être déjà.
Par suite de malveillances dont mon site a été victime, j'ai été dans l'obligation de désactiver le système de contact par envoi de messages. Pour me contacter vous devez donc maintenant passer par les commentaires de cette page, ou lorsque le message se réfère plus spécifiquement à un post, par les commentaires de ce post.
Je suis désolé de cette contrainte indépendante de ma volonté.

37 commentaires:

  1. Super travail. Bravo.
    Vous devriez mettre un bouton Paypal pour recevoir des dons. Ce ne serait que mérité.

    RépondreSupprimer
  2. Merci de votre soutien.
    Certes, c'est un travail bénévole qui me prend beaucoup de temps et ne rapporte presque rien, mais je crois plus sage, tout au moins dans l'immédiat, de ne pas solliciter de dons directs.
    Ceci étant dit, vous pouvez parfaitement m'apporter un petit concours financier, qui par ailleurs ne vous coutera rien, en cliquant à chaque fois que la proposition vous semble intéressante sur le pavé publicitaire "Google Adsense" situé en haut à droite de toutes les pages de ce blog. Pour vous c'est un geste gratuit et pour moi cela fait quelques cents...
    Merci encore de votre soutien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour
      je vais mettre le lien sur mon blog car là trés interessant !! bravo en fait je viens d'acheter l'office de la quinzaine de pasques 1727 avec les armoiries de marie de leczinska et j'aurais voulu avoir des précisions sur celles ci
      merçi de me venir en aide
      au plaisir de vous lire
      marie

      Supprimer
    2. Bonjour

      Excusez mon pseudo, je peux vous donner mes coordonnées si vous me contactez directement à mon adresse.C'est la première fois que je vais sur votre site, je désire avoir des explications sur un genre de chapiteau scellé dans le mur d'une vieille grange construite au milieu du 19° siècle avec des matériaux de récupération;y figurent un blason armorié, deux anges, une tête de mort.Je peux vous adresser des photos; cette pierre provient peut être de l'ancienne chapelle (détruite au 18° pour vétusté)du petit village qui était une dépendance de l'Abbaye bénédictine de Saint Seine l'Abbaye en Côte d'Or.
      je ne sais comment joindre ces photos.
      Merci. Cordialement

      Supprimer
    3. Bonjour
      Quelqu'un peut-il donc m'identifier des armoiries probablement ecclésiastiques très anciennes (2 cordons + deux étoiles + un compas)gravées sur une pierre ? je dispose de photos.
      Merci

      Supprimer
  3. Bonjour Arnaud.

    J'ai vu que votre blog n'est pas référencé sur une page Facebook.

    Je mes suis permis depuis hier de publier l'article du jour sur ma page.

    Cela dope mon audience, et le votre aussi par la même occasion.

    La consultation est totalement publique, il n'est pas nécessaire d'ouvrir un compte facebook pour la consulter :

    http://fr-fr.facebook.com/pages/H%C3%A9raldique-de-France-Heratlas/140563775982497?v=app_2373072738

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour votre blog et merci de nous faire découvrir tant de symboles! A quand une partie "héraldique maçonnique"?

    RépondreSupprimer
  5. Merci de vos encouragements.
    Pour l'instant je n'ai rien de programmé en héraldique maçonnique, mais à l'avenir, pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour
      3 propositions
      sur paris : après les rues , les ponts (levallois, asniéres,billancourt...)
      sur le cyclisme : les villes étapes du tour (en 2016 val d'aran...)
      sur les communes : reprendre vos publications fantastiques
      d'avance , merci
      rounlay@wanadoo.fr

      Supprimer
  6. Les Papes sont Souverains de l'Etat du vatican, qui se trove en Italie mais il n'est pas Italie. Alors pourquoi vous considerez parmi l'Heraldique Italienne? Excusez mon Francais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je pense que vous faites ici allusion au tag "Italie" que l'on trouve dans les messages concernant les Papes. Ici, il faut le comprendre dans le sens "Péninsule italienne" (idem par exemple pour les Grands-Ducs de Toscane ou les Ducs de Parme).
      Si vous faites attention, vous verrez que vous pourrez aussi accéder à ces messages concernant les Papes par les tags "Saint-Siège", "Vatican" (pour ceux postérieurs aux accords du Latran), et même "Eglise catholique".

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Merci pour votre travail que, comme d'autres, j'apprécie beaucoup et que je suis depuis de nombreuses années.

    Une question cependant. Vous me corrigerez si je fais erreur, mais il me semble qu'au titre des commémorations des naissances, décès et autres évènements, ne figurent jamais ou presque les évènements liés au Ier et au IInd Empire. Par exemple : Napoléon Ier est né un 15 août, mais rien sur le blog. Est-ce une omission volontaire (si oui, pourquoi ?) ou involontaire ?

    Merci de vos éclaircissements !

    RépondreSupprimer
  8. Les commémorations sont réalisées lorsque l'anniversaire est un multiple de 10. Sinon, cela ferait beaucoup trop de travail.
    Ceci étant dit, lorsque vous constatez un oubli de ma part (j'ai réalisé un tableau aide-mémoire avec des milliers de dates, mais il est encore loin d'être complet), n'hésitez pas à m'envoyer un message pour le signaler, si j'ai matériellement le temps de réaliser le dessin, voire s'il est déjà réalisé dans mes réserves, je ferai évidemment la publication.
    En tous les cas, croyez bien qu'il n'y a aucun ostracisme de ma part. Les opinions que je peux avoir sur tel ou tel personnage de l'histoire, n'entrent pas en ligne de compte lorsqu'il s'agit d'une publication.
    Pour être tout à fait complet sur ce sujet, je n'exclus personne pour des raisons d'opinion, en revanche j'inclus systématiquement deux personnages (à vous de trouver lesquels si cela vous amuse de rechercher sur le blog), même si l'anniversaire n'est pas multiple de 10... c'est la seule entorse que je fais au principe, et vous voyez que cela est fait dans le sens de la publication supplémentaire et non dans celui de l'exclusion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En complément, sachez que les armoiries de Napoléon sont déjà disponibles dans l'Armorial des rues de Paris.
      Voici le lien :
      http://armorialparis.blogspot.fr/2012/09/bonaparte-rue.html

      Supprimer
    2. Merci pour vos explications.

      J'avais certes pensé à l'hypothèse de commémorer uniquement certaines dates anniversaires, mais comme j'ai dû apercevoir les deux personnages dont vous parlez (sans me souvenir précisément desquels), cela m'avait paru l'invalider.

      Une recherche approfondie, avant d'écrire mon message, m'avait par ailleurs permis de trouver les armoiries de Napoléon dans le blog rues de Paris. Cela ne dépend pas de vous, mais l'idée de "coller" le heaum, le manteau et la couronne a un effet assez discutable. Sauriez-vous pourquoi ce choix a alors été retenu (si tant est qu'il y ait une raison) ?

      Merci pour votre travail !

      Supprimer
    3. Effectivement le rendu n'est pas ce qu'il y a de plus heureux, mais cela fait partie des bizarreries de l'héraldique napoléonienne, dont l'esthétique n'est pas nécessairement la première des vertus.
      Je ne crois pas qu'il y ait une raison particulière autre qu'un choix artistique.

      Supprimer
  9. Romain Darbellay7 juillet 2014 à 12:19

    Cher Monsieur Bunel,

    De puis la mi juin, les messages sont devenus rares, j'attendais notamment avec intérêt ce qu'allait vous inspirer l'escapade britannique du Tour de France! J'ose espérer que cette interruption n'est due à rien de facheux. Je vous remercie encore une fois pour le plairsir que vous procurez aux amateurs et passionnés d'héraldique et d'histoire!

    Cordialement

    Romain Darbellay

    RépondreSupprimer
  10. Dear Mr. Bunel,

    can you tell me the sources of your emblem/coat of arms for the doges of venice? (Dogi de Venezia)

    Thank you in advance!

    RépondreSupprimer
  11. Cher Monsieur,

    Dans une collection zagreboise il y a un model francais de 18 siecle, d'une pendule en bois avec armoiries qui resemble beaucoup aux armoiries de famille Devic et ce de la ville de Saint-Foy (Landes). La seule difference est une fleur (rose?) qui se trouve sous les deux mains. Savez-vous peut-etre de quelle famille ou ville sont ces armoiries? Si vous voulez je peux vous envoyer les photos. Mon email adress est slaven.perovic@gmail.com. A vous sincerement, Slaven Perović

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    En effectuant des recherches généalogiques, j'ai trouvé trace de mon arrière-arrière-grand-père qui était, au début de 1872 (selon son acte de mariage, très riche en informations), valet de chambre et demeurait au 129 rue du Faubourg-Saint-Honoré, chez le comte de Paris (il y était vraisemblablement à son service). Comme je me perds un peu dans la généalogie des Orléans, est-il possible de savoir précisément de qui il s'agit ? En d'autres termes, qui désignait-on par l'appellation "comte de Paris en 1872?

    Merci pour votre aide...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était Philippe d'Orléans (1838-1894), l'aîné des petits-fils du Roi Louis-Philippe Ier.

      Supprimer
  13. Vient de paraître aux Editions Jeanne d'Arc du Puy en Velay, mon troisième livre : "Ferdinand le débile"
    Il s'agit de la biographie de l'empereur d'Autriche Ferdinand 1er ayant régné entre 1835 et 1848, date à laquelle il abdiqua en faveur de son neveu François-Joseph, l'époux de Sissi, dont on fête cette année le centenaire de sa mort
    Ferdinand victime des mariages consanguins souffre de nombreuses déficiences physiques et manifeste un esprit simple mais non sot!
    A découvrir ! Et à lire comme un roman!

    Peut-être pourrait-il vous intéresser ou figurer dans votre bibliothèque ? Etant chez un petit éditeur se pose en effet un peu la question de la diffusion.
    Peut-être pourriez-vous le mentionner auprès des lecteurs de votre site?
    Je peux vous envoyer la couverture par mail


    On peut se le procurer sur le site des éditions Jeanne d'Arc, chez Amazon, fnac... ou chez votre libraire mais en commande
    Par internet, c'est le plus rapide

    En vous remerciant énormément pour l'aide que vous voudrez bien m'apporter

    Bonne journée

    Il est déjà disponible sur le site des éditions :

    http://www.eja-editions.com/fiche-produit.php?id_produit=181

    et sur celui d'Amazon

    http://www.amazon.fr/Ferdinand-Debile-Jean-Luc-Dousset/dp/2362620573/ref=sr_1_19?s=books&ie=UTF8&qid=1458126897&sr=1-19&keywords=dousset

    S'il vous intéresse....
    N'hésitez pas à faire suivre


    Ferdinand le débile, le Habsbourg caché.. A lire!


    Vienne, 1793, le palais de la Hofburg, la naissance de l'héritier de l'empire austro-hongrois.
    En principe... du successeur de son père l'empereur François 1er.
    Mais Ferdinand a de l'eau dans la tête, il est rachitique, il souffre d'épilepsie, il est un peu attardé...
    La consanguinité l'a accablé de tant de tares !
    Survivra-t-il suffisamment de temps pour accéder au trône de la famille des Habsbourg-Lorraine.
    Monter ou descendre un escalier, se servir d'une carafe, signer de son nom... Autant d'épreuves !
    Durant des mois, sa laideur doit rivaliser avec la beauté de l'Aiglon qui vit au Palais de Vienne, à Schönbrunn...Encore une épreuve pour lui, si disgracieux.
    Son père Sa Majesté François hésite.
    Lui succédera-t-il ?
    Un temps il lui préfère son fils cadet François-Charles.
    Un temps, il s'en tient au principe de légitimité, ce sera son fils ainé Ferdinand...
    Le Prince de Metternich veut sa marionnette !
    Avec Ferdinand, il la tient...
    Il le forme, le modèle, le marie à la princesse Marie-Anne de Savoie. Nuit de noces mouvementée !
    Ferdinand s'intéresse peu aux choses de la politique et à l'art militaire. Ses seules passions : la botanique, le jardinage, les sciences...
    On le prend pour un débile !
    Le peuple l'aime. Il le surnomme Ferdinand le Bon.
    Le peuple le méprise. Il l'appelle du sobriquet de Ferdinand le Fini...
    La période est troublée. Le puzzle de l'empire austro-hongrois menace de se disloquer. La sœur de son frère, l'archiduchesse Sophie avide de pouvoir manœuvre pour que la couronne des Habsbourg revienne à son fils François-Joseph qui va épouser celle qui va devenir l'impératrice Sissi !
    On prépare son abdication...
    Ferdinand, un incapable ? Il est un homme de progrès !
    Vous croyez tout connaître des Habsbourg ?

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Monsieur,

    comme un grand fan d'histoire je suis tombée sur une question particulière qui m'a troublé pendant mes recherches historiques et que je ne pouvais pas solutionner.

    La chose est que je suis tout à fait confuse quant à l'adaptation des titres de la famille à la génération prochaine. Pour être précis - pourrait un fils d'un "comte" vivant encore être aussi intitulé «comte» ou il est toujours le titre moindre (par exemple "vicomte") pour un fils jusqu'à ce que son père meurt et lui laisse l'héritage? Et dans ce cas, je me demandais précisément, si le père avec le titre d'un comte avait 4 fils, quels seraient leurs titres au cours de sa vie? Parce que dans cette situation, si chacun des fils était d'avoir un titre de classement moindre que le frère-dessus de lui, il n'y aurait probablement pas de titre pour le plus jeune, ou je me trompe? Était-ce une grande singularité (si la possibilité du tout) pour un fils à porter le même titre que son père, qui était vivant encore?

    Merci d'avance pour votre réponse. Elle serait très utile pour moi et je serais très reconnaissante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est difficile de répondre de manière complète à votre question. Toutefois, voici quelques éléments.
      En règle générale, si le père porte le titre de "Comte", son fils aîné portera à la mort du père à son tour le titre de "Comte". Du vivant du père, tout dépend les usages de la famille. Il peut se rencontrer le port de titres dit de "courtoisie" qui ne correspondent pas à des titres effectifs, mais simplement à des "déclinaisons" d'usage du titre principal. Exemple, on pourra trouver le titre de Vicomte pour l'aîné et le titre de Chevalier pour les cadets, mais ceci n'est qu'une possibilité parmi d'autres et ces titres demeurent simplement de courtoisie. Parfois, la descendance des cadets continue de porter le titre de courtoisie porté par le premier cadet du lignage, mais ce n'est de nouveau qu'une courtoisie et non un titre réel, dont l'un des intérêt est de rappeler le droit qu'aurait la branche à hériter du titre effectif en cas d'extinction de la ligne aînée. Voici un exemple, mais d'autres possibilités.

      Supprimer
    2. Merci mille fois pour votre réponse, Monsieur Bunel.

      Ainsi vous dites que le système des titres dépend généralement d'usage de la famille et, en fait, il est possible d'être intitulé par le même titre comme le père pendant sa vie si c'est dans la habitude de famille? Cette information est d'une grande importance pour moi parce que je dois travailler avec elle dans mon essai et je veux savoir si je fais une erreur terrible par nommer tous les fils d'un comte encore vivant les comtes aussi.
      (J'ai trouvé dans le livre de François Bluche "La vie quotidienne de la noblesse française au XVIIIe siècle" quelques preuves qui supportent mon assertion mais aussi quelques preuves que le fils aîné ait eu un titre moindre au cours de la vie de son père. C'est pourquoi j'étais si confuse.)

      Supprimer
    3. Attention, du vivant du père, en particulier au XVIIIe, l'aîné portait rarement, à titre de courtoisie, le même titre que le père. Un usage assez classique était par exemple : avec un père vivant portant le titre de Comte, son aîné recevait le titre de courtoisie de Marquis et son cadet celui de Chevalier.

      Supprimer
    4. Merci beaucoup pour votre aide et pour votre site très informative, j'admire votre travail splendide.
      Meilleures salutations!

      Supprimer
  15. superbe travail!
    Je recherche un spécialiste pour identifier un blason, modeste ( non aristocratique ou épiscopale ) de la renaissance italienne, deuxième moitié
    Merci
    Phil

    RépondreSupprimer
  16. bonjour
    bravo, votre base de données évolue formidablement.pouvez-vous m'éclairer sur un blason trouvé sur une pièce d'argenterie.J'aimerais vous faire parvenir par mail privé un scan du dessin que j'ai pu reproduire.
    cdt
    D.Lamy

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    J'ai trouvé dans une boite en carton un sceau en argent (avec le baton de cire qui l'accompagne).
    D'après ce que j'ai appris par plusieurs sources familiales très âgées, ce sceau était celui d'un noble calabrais, le Comte d'Arimonti (?).
    Ce comte aurait épousé en première noce une cantatrice laquelle serait décédée 3 ans après avoir mis au monde une petite fille prénommée Lucienne.
    Peu de temps après ce décès, le comte, parait-il un "original", aurait été exilé à Marseille en emmenant sa fille.
    Il aurait été "recueilli" par une femme qu'il aurait plus tard épousé.
    C'est finalement moi, fils adopté de sa fille Lucienne, maintenant décédée, qui a retrouvé son sceau dans la boite en carton.
    Pouvez-vous m'aider et me dire par quel moyen puis-je en savoir plus ?
    Et surtout quel spécialiste pourrait examiner ce magnifique sceau (j'ai pris des photos) et m'expliquer les gravures : couronne au-dessus de deux écus, l'un représentant un château au-dessus d'un damier, l'autre représentant trois fleurs (roses ?) au-dessus d'une surface striée verticalement.

    Merci d'avance
    Philippe

    RépondreSupprimer
  18. Bravo pour votre superbe site, incroyablement bien documenté et agréablement mis en page.
    Juste une correction de détail : les états fédéraux allemands s'appellent des Länder, pas des Lander...

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour, quel travail, bravo !

    Pouvez-vous m'indiquer comment je peux obtenir une réplique taille réelle d'un drapeau de Régiment ? Je souhaite faire reproduire celui du Régiment Rambures (Béarn), en 50cmx50cm comme à l'époque. Des Sociétés proposent-elles ce produit ?

    De même comment obtenir un uniforme de ce Régiment Rambures ?

    Merci de votre aide. Bien à vous.


    Harold LABESSE

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour, avez-vous les armoiries de la commune de Vouvant (Vendée) ?

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Monsieur Bunel,

    Cela fait un certain temps déjà que le rythme des publications a baissé. Aussi, les aficionados d'héraldique que nous sommes, en particulier du fait de la qualité de votre travail, s'interrogent sur le fait de savoir quand nous retrouverons le rythme de croisière qu'il y avait sur ces blogs auparavant ?

    En vous remerciant de transmettre votre passion avec autant de talent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'on peut raisonnablement se dire que si notre héraldiste préféré a levé le pied côté publications, c'est que : soit son fournisseur d'accès internet lui joue une fois de plus une farce comme il les aime tant ; soit qu'il n'en a hélas pas le temps ; soit qu'il n'en a pas (ou plus) la motivation (ou la capacité).

      Quelle que soit la raison de cette accalmie, je prendrai mon mal en patience, sachant que parfois la vie fait que les passions doivent être mises au placard jusqu'à ce qu'il soit temps de les en ressortir. Quand bien même c'est vrai que c'est un peu frustrant.

      Supprimer
    2. Merci de votre intérêt à tous deux pour mon travail.
      Pour tout vous dire, depuis plusieurs mois j'ai un peu "le moral dans les chaussettes". Entre les problèmes techniques avec Free (deux interruptions de plusieurs semaines chacune en 18 mois), des soucis privés (depuis 18 mois aussi, je rame), et puis tout ce qui c'est passé en 2015 sur Paris (où je réside), en terme d'inhumanité, j'ai un peu de mal à retrouver de la motivation.
      Du coup et pour l'instant j'essaie de me changer les idées avec mes publications sur Youtube ("Mon Livre Audio" et "Luxury Hotels HD"). C'est sans rapport avec l'héraldique, mais peut-être que cela finira par me vider un peu la tête.

      Supprimer
  22. Bonjour,
    Je m'appelle Gabrielle et je desirerais contribuer au developpement de votre blog via differents articles.

    Si cela vous interesse, vous pouvez me contacter a cette adresse mail :
    gabrielle.moreau1@gmail.com

    Dans l'attente de votre mail,
    Je vous souhaite une belle journee,
    Gabrielle

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL