-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Armorial des Maréchaux de France Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes situées juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.
Pour rappel aussi, au cumul de l'ensemble des blogs, j'essaie de publier jusqu'à 10 nouveaux messages par jour.

mercredi 1 février 2012

France - Ancien Régime - Infanterie de Ligne - Présentation

L'infanterie d'Ancien Régime peut se séparer classiquement en deux grandes catégories, l'Infanterie de Ligne et l'Infanterie Hors-Ligne.
L'infanterie de ligne se divise elle-même en deux grandes catégories, l'infanterie française et l'infanterie étrangère.
L'Infanterie Française de Ligne (elle même constituée de Régiments Français stricto-sensu et de Régiments Etrangers réputés Français, dont il n'est pas dans le sujet du présent site d'expliquer la différence) porte des drapeaux composés selon une règle uniforme depuis la fin du XVIe siècle. De forme carrée, une croix centrale blanche (en rappel de la Croix de Saint-Denis, blanche sur fond bleu ou rouge) délimite quatre carrés. Chaque régiment possède un Drapeau Colonel entièrement blanc (croix centrale et carrés blancs), et un nombre variable de Drapeaux d'Ordonnance, ayant chacun une combinaison de couleurs des carrés spécifiques.
L'Infanterie Etrangère de Ligne se compose pour l'essentiel, de Régiments Suisses, de Régiments Allemands et de Régiments Irlandais, qui chacun possède un Drapeau Colonel et des Drapeaux d'Ordonnance. Le système des drapeaux y est moins uniforme, toutefois, les Régiments Suisses ont pour spécificité d'arborer des Drapeaux d'Ordonnance à croix blanche et flammes colorées, et les Régiments Irlandais portent une croix rouge sur fond blanc (Croix de Saint-Georges), à la place de la croix blanche.
L'Infanterie Hors-Ligne est à l'origine de l'Infanterie Légère. Elle est au départ constituée d'unités provisoires levées en temps de guerre, le plus souvent des corps mixtes infanterie/cavalerie formés de volontaires étrangers. Leurs drapeaux reprennent le plus souvent la structure de ceux de l'infanterie de ligne.
A la moitié du XVIIIe siècle, il s'agit d'unités permanentes de Chasseurs à Pieds rattachés aux régiments de Chasseurs à Cheval et de Hussards
Enfin, entre 1784 et 1788 sont mis en place les Bataillons de Chasseurs à Pieds, dont les drapeaux sont mal connus.

Afin d'ajouter à ce blog une réelle dimension vexillologique, je me propose de débuter une série sur les drapeaux de l'infanterie de ligne française à la fin de l'Ancien Régime, c'est-à-dire dans sa situation en 1789.

Infanterie de Ligne - Situation en 1789 - 107 Régiments (dont 5 vacants)
1 - Colonel Général
2 - Picardie
3 - Piémont
4 - Provence
5 - Navarre
6 - Armagnac
7 - Champagne
8 - Austrasie
9 - Normandie
10 - Neustrie
11 - La Marine
12 - Auxerrois
13 - Bourbonnais
14 - Forez
15 - Béarn
16 - Agénois
17 - Auvergne
18 - Royal-Auvergne
19 - Flandre
20 - Cambrésis
21 - Guyenne
22 - Viennois
23 - Le Roi
24 - Royal
25 - Brie
26 - Poitou
27 - Bresse
28 - Lyonnais
29 - Maine
30 - Le Dauphin
31 - Perche
32 - Aunis
33 - Bassigny
34 - Touraine
35 - Angoulême
36 - Aquitaine
37 - Anjou
38 - Turenne
39 - Dauphiné
40 - Ile-de-France
41 - Soisonnais
42 - La Reine
43 - Limousin
44 - Royal-Vaisseaux
45 - Orléans
46 - La Couronne
47 - Bretagne
48 - Lorraine
49 - Artois
50 - Vintimille
51 - Hainaut
52 - La Sarre
53 - La Fère
54 - Alsace (Allemand)
55 - Royal-Roussillon
56 - Condé
57 - Bourbon
58 - Beauvaisis
59 - Rouergue
60 - Bourgogne
61 - Royal-La Marine
62 - Vermandois
63 - Salm-Salm (Allemand)
64 - (vacant)
65 - Ernest (Suisse)
66 - Salis (Suisse)
67 - (vacant)
68 - Sonnenberg (Suisse)
69 - Castellas (Suisse)
70 - Languedoc
71 - Beauce
72 - Vigier (Suisse)
73 - Médoc
74 - Vivarais
75 - Vexin
76 - Royal-Comtois
77 - Beaujolais
78 - Monsieur
79 - Châteauvieux (Suisse)
80 - La Marck (Allemand)
81 - Penthièvre
82 - Boulonnais
83 - Angoumois
84 - Conti
85 - Saintonge
86 - Foix
87 - Rohan
88 - Diesbach (Suisse)
89 - Courten (Suisse)
90 - Dillon (Irlandais)
91 - Berwick (Irlandais)
92 - Royal-Suédois (Allemand)
93 - Chartres
94 - Barrois
95 - Walsh (Irlandais)
96 - Enghien
97 - Royal-Hesse-Darm. (Allemand)
98 - (vacant)
99 - Salis (Grisons)
100 - (vacant)
101 - Nassau (Allemand)
102 - Steiner (Suisse)
103 - Bouillon (Allemand)
104 - Royal-Deux-Ponts (Allemand)
105 - Reinach (Suisse)
106 - (vacant)
107 - Royal-Liégeois (Liégeois)

2 commentaires:

  1. Une petite question au sujet des drapeaux colonels : étaient-ils réellement entièrement blancs, ou bien la croix était-elle quand même visible ?

    RépondreSupprimer
  2. La croix était était visible, marquée par des sur-coutures.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Vous pouvez m'aider
Si j'en crois Wikipedia, il semble que l'Ordre de l'Aigle Noir de Prusse (Hohe Orden vom Schwarzen Adler) n'a compté que 407 récipiendaires entre 1701 et 1918. Si cette information est exacte, un tel nombre de personnages serait compatible avec une publication sur le présent blog, à la manière de ce que je fais actuellement pour la Toison d'Or ou encore la Jarretière.
En conséquence, je suis à la recherche d'une liste complète et chronologique des titulaires de cet ordre (cette liste pourra être en français, en allemand, en anglais ou en toute autre langue).
Merci d'avance de votre aide.

PS 1 : les premières informations collectées (merci aux nombreux contributeurs) laissent penser que le nombre de 407 concerne exclusivement ceux des chevaliers qui furent reçus avec collier, le nombre global de chevaliers étant significativement plus important. Pour autant, je recherche toujours une liste exhaustive des chevaliers, au moins celle des 407 récipiendaires du collier. J'ai obtenu une liste qui semble complète, jusqu'en 1851, il paraît qu'une autre liste exhaustive existe des origines à 1901 (je l'a recherche d'autant plus qu'elle pourrait être armoriée).

PS 2 : il semble qu'une liste des 407 détenteurs du collier ait été publiée dans un ouvrage intitulé "Die Ketten des Preussischen Hohen Ordens vom schwarzen Adler 1701-1918" de P. Sauerwald et E. Schuberski. Si une personne y avait accès, merci de penser à moi.

PS 3 : l'ouvrage de 1901 dans lequel figureraient les armoiries des 1129 chevaliers, avec ou sans colliers, créés à cette date, est intitulé "Die Ritter des Königlich Preussischen Hohen Ordens vom Schwarzen Adler und ihre Wappen (1701–1901)" par R. Stillfried-Alcántara. Merci de penser à moi si l'un de vous y avait accès.

PS 4 : grâce à la grande générosité de l'un d'entre vous, je dispose maintenant de l'ouvrage de 1901. Une grande partie de la ressource documentaire nécessaire à la publication d'un futur armorial est donc réunie. Ne manquent plus maintenant que des informations sur la période 1901-1918 pour envisager un armorial vraiment complet.

Contact

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL