-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.
 

dimanche 14 juillet 2013

Fête nationale - France

Aujourd'hui 14 juillet, fête nationale de la République française.


France

14 commentaires:

  1. On ne peut qu'être horrifié par ces armoiries qui n'en sont pas et qui sont du reste qualifiées de "semi-officielles". C'est affligeant. Elles reflètent de la plus probante façon la déculturation de la France républicaine.
    Mais, en ce printemps du six-centième anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc, il serait bon de rappeler que, depuis le 10 juillet 1920, la France est dotée d'une seconde fête nationale (certes un peu oubliée bien que parfaitement officielle) dédiée à sainte Jeanne d'Arc et qui est fixée au deuxième dimanche du mois de mai, en souvenir de la délivrance d'Orléans. Il serait bon que nous nous en souvenions en ces temps désastreux qui nous rappellent hélas si bien les années 1429-1431.

    RépondreSupprimer
  2. Ça ne veut rien dire, c'est indigne de la France et de sa glorieuse héraldique. On songe aux armoiries retrouvées de Russie, de Serbie... Mais si l'on voulait revenir à nos lis, il y aurait, surtout sous cette législature, un tel charivari, qu'il vaut mieux fermer les yeux. Mitterrand l'avait bien compris. C'est toute une culture qui est à rendre à notre pays.

    RépondreSupprimer
  3. Et si, au contraire, nous étions nombreux à nous dresser contre cette insulte à notre identité ? A notre histoire comme à notre culture ? Je pense à un texte intitulé "La face volontairement cachée de l'identité de la France" et publié il y a plus d'un an sur le site des Manants du Roi (aujourd'hui en sommeil mais toujours consultable).
    Le blog d'Héraldique européenne pourrait être une arme efficace pour interpeler et, pourquoi pas, proposer.

    RépondreSupprimer
  4. Un rappel général, ce blog est apolitique.
    Maintenant, au niveau des commentaires des articles, je suis disposé à laisser une certaine marge de manœuvre, dans la mesure où les propos exposés conservent de la retenue et surtout accordent une part plus grande à l'argumentation qu'à seule l'affirmation.
    N'oublions pas que les propos excessifs, de quelque bord qu'ils soient, s'ils peuvent apparemment servir d'exutoire, en réalité déservent plus les arguments qu'ils croient défendre qu'ils ne les renforcent.

    RépondreSupprimer
  5. Surtout, ne pas se méprendre. Mon intervention ne se prétendait pas politique, ou alors....tout est politique ! "Comme ils disaient en 1968". En réalité, il faudra bien oser parler un jour de deux choses:
    1/ la France est aujourd'hui le seul pays d'Occident à refuser un emblème héraldique d'Etat et à s'arc-bouter sur son exclusif drapeau tricolore (article 2 de la Constitution de 1958),
    2/ les armoiries font partie intégrante de l'identité nationale, même si elles n'en constituent qu'un élément emblématique particulier.
    C'est dans cet esprit que l'idée de mettre la question sur la table, d'en argumenter les divers aspects et, pourquoi pas, de proposer des solutions me semble non seulement recevable mais je dirai même nécessaire. Un site (ou un blog) consacré à l'héraldique ne pourrait-il pas alors constituer le meilleur vecteur de ce message ?

    RépondreSupprimer
  6. Rassurez-vous, je ne fais aucun procès d'intention. Simplement, l'expérience m'a déjà montré qu'avec ce type de débat, le dérapage n'est jamais loin, raison pour laquelle j'ai souhaité dès le départ repréciser le cadre général et l'endroit où je place les limites.
    Ceci étant rappelé, je ne vois aucun inconvénient à recueillir ici les idée, propositions et suggestions sur le sujet.

    RépondreSupprimer
  7. Pas officielles ces armoiries mais quand même utilisées sur les passeports français et sur le site de l'Elysée..
    Vu de l'étranger, nous les considérons comme des armoiries officielles.
    Quant à ceux qui sur ce blog font des commentaires à connotation politique, ils se sont trompés d'endroit et feraient mieux d'adresser leurs récriminations aux autorités officielles et pas à un dessinateur héraldiste de qualité
    Comme tous, ce dessin est remarquablement exécuté et n'a comme seul but que de faire partager la passion héraldique et certes pas des opinions politiques et des regrets de régimes passés, car dans ce cas, ils sont légion sur le site.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut ou non regretter des régimes passés, là n'est pas le sujet. Chacun heureusement a le droit de penser ce qu'il veut et de l'exprimer, sous réserve de la bienséance et de la bonne volonté de notre hôte.
      On peut surtout constater que ce dessin rendu le mieux possible par le talent d'Arnaud Bunel n'est pas un dessin héraldique et n'est donc pas digne de notre pays qui figure évidemment parmi les créateurs de la science du blason. Cet emblème n'est ni beau ni laid. Hervé Pinoteau en a expliqué l'origine, mais s'il doit être l'emblème de la République ou de son président, il n'a pas vocation à constituer des armoiries nationales et n'est jamais d'ailleurs défini comme tel ; c'est un emblème adopté par défaut et en catimini pour éviter les polémiques ; mais ce n'est pas plus héraldique que le symbole de la République italienne, ou ceux de nombreux pays récents et ceux des anciennes républiques d'Europe de l'Est, lesquelles en sont joyeusement revenues.

      Supprimer
    2. Je n'ajouterai pas de réponse aux prétendues "connotations politiques" qui ne le méritent pas. En revanche, concernant l'adresse de "récriminations aux autorités officielles", rassurez-vous, cela a été fait avec, pour toute réponse: " cela est du ressort des élus de la nation (entendez le Parlement) qui sont seuls habilités à se saisir de cette question". Vous imaginez aisément combien les élus en question piaffent d'impatience de débattre de ce douloureux problème.
      En d'autres termes....poubelle !
      C'est pourquoi je reviens, une fois encore, sur l'idée que "la société civile" (nous, vous, eux) s'en saisisse au travers d'une réflexion à la fois historique et emblématique avec, à la clé, une ou des propositions concrètes. Il suffirait pour cela de disposer d'un forum et d'un groupe de travail (ou comité de lecture). Bref, une sorte de référendum d'initiative populaire. Oh, pardonnez-moi, ces horribles propos avaient une connotation politique...Merci de ne pas en tenir compte.

      Supprimer
  8. Et vendredi c'est le 21 juillet, la fête nationale belge ! ça vaut bien un dessin aussi !

    RépondreSupprimer
  9. Merci Marc.
    Pour le 21 juillet, ne vous inquiétez pas, c'est prévu.

    RépondreSupprimer
  10. Yo que veo esto desde fuera, pregunto: ¿hay otras propuestas para otras armas en Francia, y si las hay, se podrían ver en algún sitio?

    Saludos y feliz día.

    RépondreSupprimer
  11. En réalité, de nos jours, la France n'a pas d'armoiries officielles. Il existe simplement des dessins dont l'usage est reconnu de manière semi-officielle, comme celui-ci, dont la conception originale est due à Robert Louis, qui était un célèbre héraldiste français.
    Sous la IIIe République (1875-1940) le dessin habituellement utilisé était plutôt comme ici :
    http://armorialparis.blogspot.fr/2013/06/republique-place-de-la.html
    Mais là encore, il ne s'agissait pas d'armoiries officielles, mais simplement d'armoiries officieuses, ou semi-officielles.
    Certains héraldistes proposent régulièrement l'idée d'adopter un dessin officiel, mais jusque là, ces suggestions sont restées sans suite. Il faut dire, que mine de rien, le sujet pourrait très rapidement devenir polémique.

    RépondreSupprimer
  12. Ya entiendo. Sin duda sí crearía un fuerte polémica al respecto. No obstante y en mi modesta opinión, las actuales semi-oficiales "armas" de la república francesa me parecen bonitas.

    Gracias por su aclaración y atención, M. Bunel.

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL