-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.
 

mardi 10 juillet 2012

Archevêques de Sens - Gérard Denis Auguste Defois

Gérard Denis Auguste Defois
(Nueil-sur-Layon, 5 janvier 1931 - )
Archevêque coadjuteur de Sens (1990),
puis Archevêque de Sens et Auxerre (1990),
puis Archevêque de Reims (1995),
puis Archevêque-Evêque de Lille (1998)

4 commentaires:

  1. Monseigneur Defois est officier de la Légion d'honneur et commandeur de l'Ordre national du Mérite

    RépondreSupprimer
  2. Oui, mais comme nous sommes ici postérieur à l’instruction "Ut sive sollicite" du 31 mars 1969, on ne peut plus représenter que les ordres à caractère religieux (ex : Malte ou Saint-Sépulcre) ou ceux dans lequel le prélat occupe une fonction protocolaire (ex : Grand-Prieur de l'Ordre de...). Pour tous les autres, on ne doit plus les représenter. Pour mémoire cette instruction vaticane bannit également la représentation des mitres et des crosses parmi les ornements extérieurs des Evêques, Archevêques et Cardinaux.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas cette instruction, d'où mon erreur, mais après lecture de la version anglaise (peut-être réduite), je ne vois pas mention des décorations. Il est fait mention de la mitre et de la crosse, ainsi que les armes doivent être simples et claires, mais je ne vois rien sur les décorations. Pouvez-vous m'éclairer ?

    Cordialement

    Frison

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement, si l'on suit la lettre de "Ut sive sollicite", seules la crosse et la mitre sont explicitement prohibés dans l'article 20 de l'instruction. Maintenant, ce même article 20 prévoit aussi un principe de "simplicité et de clarté" (simplex atque perspicuus) dans le dessin des armoiries, et force est de constater que la pratique a considéré qu'au titre de ces "simplicité et de clarté" les médailles et décorations sans rapport avec la religion, ainsi d'ailleurs et manifestement aussi les traditionnels cartouches épiscopaux devaient également ne plus être représentés.
    Du coup et en pratique, seuls le chapeau, la croix, la devise et le cas échéant le pallium échappent en pratique à cette prohibition semi-tacite.

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL