-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Armorial des Maréchaux de France Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes situées juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.
Pour rappel aussi, au cumul de l'ensemble des blogs, j'essaie de publier jusqu'à 10 nouveaux messages par jour.

samedi 3 mars 2012

Automobile et héraldique - Porsche

Avec Porsche il va de nouveau être question du Wurtemberg et de ses souverains. Pour ce faire, nous passons de l’autre côté du Rhin, à Stuttgart, actuelle capitale du Land de Bade-Wurtemberg et ancienne capitale du Duché puis Royaume de Wurtemberg.
Porsche

En 1931, Ferdinand Porsche, un ingénieur autrichien qui jusqu’ici travaillait pour Daimler puis Steyr, fonde à Stuttgart sa propre société d’ingénierie mécanique et automobile la Dr. Ing. h.c. F. Porsche GmbH, Konstruktionen und Beratungen für Motoren und Fahrzeugbau, plus connue sous le seul nom de « Porsche ». Cette société mettra au point notamment la fameuse « Coccinelle » pour le compte de la société qui va devenir Volkswagen, et pendant la guerre créera ou modifiera plusieurs chars, dont le fameux Jagdpanzer Elefant, surnommé « Ferdinand » en hommage à son créateur. Enfin, en 1947, Ferry, le fils de Ferdinand, transforme le bureau d’étude en un constructeur automobile à part entière, dont la renommée n’est plus à faire de nos jours.

Les origines héraldiques du logo de la marque sautent assez facilement aux yeux, ne serait-ce qu’en raison de la forme en écusson de celui-ci, pour autant, quelques explications s’imposent.
Ce logo se présente sous la forme d’un écartelé, où les quartiers 1 et 4 d’une part et 2 et 3 d’autre part dupliquent des dessins identiques, complétés en sur-le-tout par un écusson chargé d’un cheval. Détaillons cela étape par étape.
Les quartiers 1 et 4, sont la reprise à l’identique des armes de la famille ducale et royale de Wurtemberg, dont le blasonnement est : d’or, à trois demi-ramures de cerf de sable.

Wurtemberg (famille)
 
Les quartiers 2 et 3, sont la reprise doublée des couleurs du drapeau royal wurtembergeois, formé de deux bandes horizontales, l’une noire, l’autre rouge foncé. Pour la forme, il faut savoir que lorsque Ferdinand Porsche adopte ces deux dessins, et bien que la famille royale ne règne alors plus depuis 1918, il leur demande tout de même, comme marque de respect, l’autorisation de cet usage commercial de leurs armoiries.

Wurtemberg (drapeau)

Enfin, l’écusson en sur-le-tout est la simple reprise des armes de la ville de Stuttgart, où sont situés les ateliers de la société, et dont le blasonnement est : d’or, au cheval cabré de sable.
Comme nous l’avons vu précédemment avec Ferrari, il est amusant de constater que deux des plus fameuses marques d’automobiles sportives du monde, font simultanément appel, pour des raisons héraldiques différentes, à un cheval cabré noir sur fond jaune.

Stuttgart

2 commentaires:

  1. On reconnaît moins le cheval sur le blason porsche.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, si on le compare au cheval figurant dans le logo de Ferrari, celui reprenant le blason de Stuttgart est moins identifiable dans le logo Porsche.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Vous pouvez m'aider
Si j'en crois Wikipedia, il semble que l'Ordre de l'Aigle Noir de Prusse (Hohe Orden vom Schwarzen Adler) n'a compté que 407 récipiendaires entre 1701 et 1918. Si cette information est exacte, un tel nombre de personnages serait compatible avec une publication sur le présent blog, à la manière de ce que je fais actuellement pour la Toison d'Or ou encore la Jarretière.
En conséquence, je suis à la recherche d'une liste complète et chronologique des titulaires de cet ordre (cette liste pourra être en français, en allemand, en anglais ou en toute autre langue).
Merci d'avance de votre aide.

PS 1 : les premières informations collectées (merci aux nombreux contributeurs) laissent penser que le nombre de 407 concerne exclusivement ceux des chevaliers qui furent reçus avec collier, le nombre global de chevaliers étant significativement plus important. Pour autant, je recherche toujours une liste exhaustive des chevaliers, au moins celle des 407 récipiendaires du collier. J'ai obtenu une liste qui semble complète, jusqu'en 1851, il paraît qu'une autre liste exhaustive existe des origines à 1901 (je l'a recherche d'autant plus qu'elle pourrait être armoriée).

PS 2 : il semble qu'une liste des 407 détenteurs du collier ait été publiée dans un ouvrage intitulé "Die Ketten des Preussischen Hohen Ordens vom schwarzen Adler 1701-1918" de P. Sauerwald et E. Schuberski. Si une personne y avait accès, merci de penser à moi.

PS 3 : l'ouvrage de 1901 dans lequel figureraient les armoiries des 1129 chevaliers, avec ou sans colliers, créés à cette date, est intitulé "Die Ritter des Königlich Preussischen Hohen Ordens vom Schwarzen Adler und ihre Wappen (1701–1901)" par R. Stillfried-Alcántara. Merci de penser à moi si l'un de vous y avait accès.

PS 4 : grâce à la grande générosité de l'un d'entre vous, je dispose maintenant de l'ouvrage de 1901. Une grande partie de la ressource documentaire nécessaire à la publication d'un futur armorial est donc réunie. Ne manquent plus maintenant que des informations sur la période 1901-1918 pour envisager un armorial vraiment complet.

Contact

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL