-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.
 

lundi 13 mai 2013

Archevêques de Tours - Présentation

Le Diocèse de Tours (Dioecesis Turonensis) est créé vers la fin du IVe siècle. Dès le Ve siècle il est élevé au rang d'Archidiocèse et couvre alors toute la Gaule Lyonnaise troisième.
Dès le Moyen-Age, la Province de Tours compte onze suffragants, répartis sur une part importante de la façade ouest de la France, à savoir les Diocèses d'Angers, de Dol-de-Bretagne, du Mans, de Nantes, de Quimper, de Rennes, de Saint-Brieuc, de Saint-Malo, de Saint-Pol-de-Léon, de Tréguier et de Vannes. L'Eglise de Bretagne longtemps rechercha son autonomie par rapport à Tours, en revendiquant pour Dol-de-Bretagne une position métropolitaine, mais la situation demeura inchangée jusqu'à la Révolution.
Avec la Constitution civile du clergé de 1790, l'Archidiocèse de Tours se retrouve officiellement supprimé et remplacé par le Diocèse constitutionnelle de l'Indre-et-Loire, lequel perd son rang métropolitaine et se retrouve rattaché à la Métropole du Centre, en devenant suffragant de Bourges.Puis, avec le Concordat de 1801, le Diocèse de Tours est recréé sur une étendue géographique assez proche de celle qu'il avait sous l'Ancien Régime, mais avec cette fois pour suffragants, les Diocèses d'Angers, de Saint-Brieuc, du Mans, de Nantes, de Quimper, de Rennes et de Vannes (les Diocèses de Dol-de-Bretagne, de Saint-Malo et de Saint-Pol-de-Léon n'étant pas rétablis).
Le Concordat de 1822 conserve la Province de Tours à l'identique.
En 1855, elle gagne un nouveau suffragant avec la création du Diocèse de Laval.
Mais, dès 1859, l'élévation au rang métropolitain du Diocèse de Rennes ampute la Province de Tours des Diocèses de Rennes, de Saint-Brieuc, de Quimper et de Vannes. Tours ne conserve alors pour suffragants qu'Angers, Laval, Le Mans et Nantes.
La réorganisation de 2002 modifie profondément la situation. Tandis Bourges perd sa position métropolitaine, la Province de Tours se retrouve entièrement décalée vers l'est, avec depuis pour suffragants, les Diocèses de Blois, de Bourges (qui conserve toutefois le rang d'archidiocèse), de Chartres et d'Orléans..

Archevêché de Tours

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL