-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.
 

vendredi 5 août 2011

Provinces de France - Lyonnais

Le blasonnement des armoiries du Lyonnais est : de gueules, au lion d’argent, au chef d’azur, chargé de trois fleurs de lys d’or.
Ces armoiries sont celles de la ville de Lyon. Vers le XIIe siècle, les Comtes royaux de Lyon, la ville relève alors du Saint-Empire, portent des armes au lion. Les couleurs généralement attribuées alors sont celles toujours en usage aujourd’hui, soit un lion d’argent sur champ de gueules, même si certains auteurs parlent aussi d’un lion de sable sur champ d’or. Dans le courant du XIIe siècle (la date de 1183 est notamment citée) les Archevêques de Lyon s’approprient graduellement les pouvoirs des Comtes, avant à leur tour de se voir contester, quelques décennies plus tard ce pouvoir par des revendications communales au sein de la riche bourgeoisie lyonnaise. Celle-ci réclame alors l’affranchissement communal sous les couleurs des anciens Comtes, libertés qu’elle obtient finalement au début du XIVe siècle, au même moment que le Lyonnais passe dans la mouvance française. Le chef aux armes de France est une concession royale accordée, probablement en 1320, à Lyon au titre de "bonne ville" venant alors compléter les armes communales.
Sur le plan héraldique, il faut noter que s’il est possible que nous soyons en présence d’armes parlantes, sur le plan de la toponymie, il n’y a en réalité aucun rapport entre "Lyon" et le "lion". En effet, on peut se souvenir que le toponyme Lyon dérive du nom latin de la ville "Lugdunum" lui-même composé de "lux" (la lumière) (1) et "dunum" (la colline).
Lyonnais


(1) Notons cependant que certains suggèrent plutôt « lugos » le corbeau en celte, ce qui ne nous semble pas le plus probable étant donné l’origine romaine avérée de la fondation de la ville.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL